Accueil | Plan du site | Contact | Lettre d'information | NL | DE | EN | Extranet |  

Fonctionnement d'une station d'épuration

Comment l'eau est-elle épurée ?

Fonctionnement d'une station d'épuration

Comment l'eau est-elle assainie et comment fonctionne la station d'épuration ?

schéma d'une station d'épuration.JPG

1) Arrivée des eaux usées dans la station

Après avoir été utilisée chez toi et donc salie, l'eau est recueillie par les égouts et dirigée vers une station d'épuration.

 

2) Relevage – dégrillage

Les eaux usées s'écoulent gravitairement dans les canalisations du réseau de collecte. Elles arrivent parfois à la station à de grandes profondeurs. Dans ce cas, elles doivent être remontées à la surface à l'entrée de la station d'épuration. Une première solution est d'utiliser une vis d'Archimède. En tournant sur elle-même, elle entraîne l'eau vers le haut à l'aide de sa forme hélicoïdale. Une autre option est d'employer une pompe, pour en arriver au même résultat. C'est ce qu'on appelle le relevage.

L'eau passe ensuite à travers une grille qui retient les déchets les plus gros comme les branches, les canettes mais aussi les cotons-tiges. Ces déchets, qui n'ont rien à faire dans les eaux usées, pourraient endommager les autres mécanismes de la station d'épuration. C'est le dégrillage.

 

3) Dessablage

Durant le dessablage le sable ou les graviers, plus lourds que l'eau, tombent dans le fond du dessableur.

 

4) Déshuilage

Dans le même temps, le déshuilage consiste à récupérer les graisses et les huiles, plus légères que l'eau, qui se rassemblent à la surface des eaux usées.

 

5) Décantation et flottation

Près ce traitement primaire, l'eau s'écoule ensuite dans un grand bassin appelé décanteur. La surface et le fond sont raclés délicatement pour récupérer les graisses par-dessus et les graviers et le sable par-dessous. Ces deux principes physiques s'appellent la décantation et la flottation.

 

6) Traitement biologique – Aération

L'eau passe ensuite dans un bassin d'aération où des bactéries "mangent" petit à petit la pollution. Cette pollution est microscopique. Il n'est pas possible de la distinguer à l'oeil nu. Ce sont de minuscules êtres vivants, des bactéries, qui vont se charger de l'éliminer, exactement comme dans un cours d'eau. La seule différence, c'est que dans une station d'épuration ce phénomène est concentré et intensifié pour faire face à la quantité de matière polluante qui est rejetée chaque jour.

Ce traitement biologique repose donc sur l'action des bactéries. Tout comme nous, elles ont besoin d'oxygène pour vivre. De l'air est régulièrement insufflé dans les eaux usées pour favoriser leur développement. Cette étape se déroule dans le bassin d'aération.

 

7) Clarificateur

La dernière étape consiste en la clarification, ou décantation secondaire. Quand il n'y a plus que de l'eau et des bactéries, ces dernières, rassasiées, s'agglomèrent en de gros paquets : les flocs. Il ne faudrait pas risquer de les rejeter dans le cours d'eau. Une dernière décantation permet de débarrasser l'eau épurée des flocs de bactéries. Cette opération se passe dans le clarificateur. L'eau épurée s'en échappe par débordement pour aller rejoindre la rivière pendant que les boues décantées sont raclées sur le fond du bassin.

 

8) Rejet de l'eau épurée à la rivière

Le rejet de l'eau épurée à la rivière marque la fin du traitement des eaux usées, l'eau peut enfin reprendre son cycle naturel.

Attention, l'eau épurée n'est pas potable, elle est juste suffisamment propre pour pouvoir être rejetée à la rivière.

 

9) Séchage des boues

Les boues récupérées du décanteur et séchées peuvent être utilisées comme engrais dans l'agriculture sinon elles sont envoyées en décharge publique ou incinérées.

 

Le savais-tu ?

Une goutte d'eau passe entre 13 et 30 heures dans une station d'épuration.

Mentions légales - Copyright - Aquawal SA - rue F. Wodon, 21 - B-5000 Namur - info@aquawal.be - 0032(0)81 25 42 30

Conception et développement : defimedia | Powered by AToms AToms